L'Afterwork Symphonique, une histoire de passion(nés) !

Comme beaucoup de gens, j'ai de nombreux centres d'intérêts en dehors de mon travail — qui pourtant me passionne. Pour les uns c'est le sport, pour d'autres la gastronomie... Moi c'est la musique. La musique classique.

J'en vois déjà qui font la grimace ^^ Et pourtant, ces mêmes personnes adorent la musique de Star Wars, par exemple... Comme quoi, le contexte peut beaucoup changer la perception d'une musique.

Bref ! J'aime, j'adore, devrais-je dire, la musique classique. Je suis violoncelliste amateur, et je consacre une bonne partie de mon temps libre à la pratique de ce magnifique instrument, au sein de diverses formations de musique de chambre. Il y a trois ans (le COVID n'existait pas encore) j'ai eu la chance, habitant sur Nantes et étant introduit dans le milieu des musiciens amateurs locaux, d'entendre parler d'un projet étonnant : l'Afterwork Symphonique. Il s'agit d'une idée fabuleuse, un peu folle, proposée par l'ONPL (Orchestre National des Pays de la Loire) : monter une concert symphonique de qualité en faisant intervenir des musiciens amateurs (de la région nantaise), avec l'accompagnement de professionnels de l'ONPL.

Et ce projet est devenu réalité, les amateurs nantais ont répondu présents, les sociétés nantaises (dont mon employeur Obeo, merci mille fois !) ont répondu présent pour mécéner l'événement, et tout le monde a travaillé d'arrache-pied pour aboutir à un premier concert en juin 2019. Croyez-moi, ce concert fut l'un des moments les plus forts que j'aie eu la chance de vivre ! On peut comprendre en effet que jouer au sein d'un orchestre fort de 70 amateurs et d'une quarantaine de professionnels, devant un public enthousiaste de 1700 personnes, dans une ambiance survoltée un peu inhabituelle pour ce genre de spectacle, soit marquant. Cet effet de masse provoqué par le jeu en orchestre, ce mouvement commun qui emporte tous les musiciens pour transporter le public, c'est indescriptible. Il m'a bien fallu une semaine pour redescendre !

Face au succès de ce premier projet, le concert ayant réellement enthousiasmé tant les musiciens amateurs que les professionnels impliqués et le public, une deuxième édition a été lancée. Entre temps, le COVID est passé par là, et a, comme on peut le comprendre, engendré un certain délai... Mais ça y est, la deuxième édition de l'Afterwork Symphonique est sur le point d'aboutir, avec non pas un, mais deux concerts symphoniques : le premier à Angers le 18 juin, et le second à Nantes le 21 juin.

Le programme est encore plus ambitieux qu'il y a trois ans. Le niveau d'exigence du chef d'orchestre et des musiciens accompagnants est toujours aussi élevé, ce qui heureusement est très motivant. J'espère que parmi les lecteurs de ces lignes, certains pourront venir assister à l'un de ces concerts, si c'est le cas passez me voir après le concert pour partager vos impressions ! Et si vous ne pouvez pas, sachez que l'Afterwork Symphonique a encore de beaux jours devant lui, car une troisième édition est d'ores et déjà prévue en 2023 !

Par ailleurs, nous sommes 6 amateurs du pupitre des violoncelles à avoir décidé de poursuivre l'aventure musicale au-delà de ce projet d'Afterwork Symphonique, et nous avons monté un sextuor : j'ai nommé les Bel-Ami Celli.

Voilà, j'espère avoir au moins communiqué un peu de curiosité, peut-être l'envie d'entendre ce que tout cela peut donner, mais surtout l'envie de vivre et transmettre vos propres passions !

Using Java Services in Sirius Modelers

Related Posts